ouvrir restaurant

Ouvrir un Restaurant en 4 étapes

L’ouverture d’un restaurant est une vraie course contre la montre, quand on s’y engage il faut jongler entre la recherche des financements, du local, des fournisseurs, de l’équipe et bien entendu du matériel pour équiper la cuisine.

Dans quel ordre faut il chercher ces différents éléments? 

Vesto revient pour vous sur le retroplanning d’une ouverture réussie. 

1. Avant toute chose, bien définir son concept

Ouvrir un restaurant est avant toute chose une aventure entrepreneuriale, cette réalité simple est bien trop souvent oubliée, c’est entre autre chose ce qui conduirait plus ed la moitié des restaurants qui ouvrent à fermer dans les trois premières années ! Et personne n’est épargné par ce risque, pas même les plus grands comme Pierre Gagnaire qui a du mettre la clé sous la porte de son premier restaurant faute d’avoir su adapter son positionnement à la clientèle locale !!

Pour bien se préparer, il est donc primordial d’affiner son concept, de définir à quel type de clientèle est ce que l’on s’adresse et de rassembler ces informations dans un business plan.

Ces dernières années, plusieurs formation ont été lancées pour aider les restaurateur en devenir à travailler sur ces points de leurs projets comme Ferrandi Entrepreneur qui accompagne les restaurateurs de l’idée à l’ouverture ou encore l’incubateur de la Frégate focalisé sur un accompagnement business de ses incubés.  

Ferrandi Entrepreneur et son restaurant test, une formation de première qualité pour entrepreneur en devenir ou confirmé

2. Après le concept, trouver son local

Une fois le concept arrêté, deux opérations peuvent être lancées en parallèle, la recherche de financement et d’un local.

Commençons par le local, cette recherche est un moment difficile car c’est la première confrontation entre le concept que l’on a construit et imaginé et la réalité! 

Les points à bien garder en tête dans cette recherche sont bien sûr le tarif du fonds de commerce et du loyer mais aussi, et surtout, la capacité de ce lieu à vous assurer une clientèle cohérente avec votre projet.

On ne le dira jamais assez, ce point est primordial. Une méthode consiste t à se rendre dans le quartier à différents moment de la semaine pour y observer la concurrence et interroger les riverains sur leurs habitudes clientèle du midi ou du soir (panier moyen élevé ou restauration rapide?).  C’est une solution très efficace à condition d’interroger un nombre suffisant de vos futurs clients.

Pour compléter cette enquête terrain, de nouveaux services comme Mytraffic permettent d’estimer le passage devant un lieu et donc la potentielle clientèle de passage ! Un atout à ne pas négliger.  

Une fois le local trouvé, il faudra faire un premier point sur le matériel qui s’y trouve. Une partie peut sûrement être utilisée pour votre ouverture, pour le reste, plutôt que de le jeter, nous vous proposons de l’envoyer à des reconditionneurs qui lui donneront une seconde vie et vous permettront d’effectuer de nouvelles économies. 

3. La recherche de financement 

En parallèle de la recherche du local, le moment est venu de chercher les fonds nécessaires à l’ouverture, et surtout de les chiffrer !

Vous aurez déjà lors de la rédaction de votre business plan une première approche de vos besoins (fond de roulement, premiers salaires, achat du fond de commerce etc). Mais pour affiner ce chiffrage, demander de premier devis de matériel est utile !

Chez Vesto nous accompagnons les porteurs de projets à partir de ce moment là pour les aider à chiffrer au plus proche leur besoin et ne pas perdre de temps en incessants aller retours avec le banquier.
N’hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.

Une fois ce chiffrage établi, il vous faudra alors choisir entre les différentes sources de financement, un sujet si important que nous lui avons consacré un article entier !

4. Et enfin équiper son restaurant

Une fois le concept, le local et le financement trouvé, c’est le moment d’équiper votre restaurant et de vous préparer au dernier sprint avant l’ouverture.

Quel matériel choisir ? Cela dépendra bien entendu de votre concept et du matériel qui se trouve dans votre local ! 

Pour compléter ce qui manque, vous pourrez faire appel à un cuisiniste qui saura vous accompagner dans la conception d’une cuisine sur mesure et l’adapter au mieux à vos besoins, il faut cependant pouvoir s’offrir ce service de luxe. 

L’extrème inverse consisterait à investir dans du matériel d’occasion trouvé par exemple sur Le bon coin qui vous permettra de réaliser d’énormes économies. Il faut cependant se préparer à devoir se déplacer pour aller le chercher, à jouer de la clé à molette pour l’installer et surtout accepter le risque de voir le matériel rendre l’âme sans prévenir. 

La troisième alternative est bien entendu celle du matériel reconditionné ! Dans ce cas vous bénéficierez à la fois des prix attractifs du matériel ayant déjà vécu mais aussi du service et de la sécurité du matériel neuf ! Découvrez ici quelques exemples de matériel reconditionné par Vesto !

Une fois votre restaurant trouvé équipé et financé, c’est l’heure de vous lancer dans la grande aventure, de recruter une équiper, trouver les derniers fournisseurs et de lever le rideau sur votre nouvelle activité, Bon service !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *